Règlementation du stockage des produits dangereux

- Equipements ADR-Obturateurs
- Kit anti-pollution absorbant
- Barrage anti-pollution et barrage filtrant
- Absorbants fibres et granulés
- Absorbants écologiques
- Bacs de rétention souples
- Bacs de rétention acier et plastique
- Bacs de rétention pour rayonnage
- Coffre et bac à sel, sable, absorbants
- Cuves de stockage et stations de distribution de carburant
- Coffres de stockage pour chantiers
- Armoires et récipients sécurités

La réglementation ADR 2009-2017
Règlementation du stockage des produits dangereux

Barrage antipollution
Notre barrage filtrant anti-pollution est un barrage anti pollution souple destiné à retenir et filtrer les déchets lors de travaux maritimes ou fluviaux (gravillons, poussières, ciment, vase en suspension, huiles, sacs plastiques, ...) dans les eaux portuaires, côtières, lagunes, estuaires, rivières, étangs, ...
Le barrage pour MES (matières en suspension) peut également être une barrière souple efficace pour limiter l'envahissement des zones de baignade par différents macro-déchets (débris flottants, bouteilles et sacs plastiques, branchages, ...) algues ou lentilles d'eau.
Le barrage pour travaux maritimes permet de filtrer et de contenir les MES, les eaux sales et de ne pas souiller le reste du chantier.
Le barrage BTM (barrage pour travaux maritimes) est constitué de tronçons standard de 25 mètres de longueur (possibilité de longueurs différentes sur demande).
Chaque tronçon du barrage pour travaux aquatiques se compose d'un flotteur de 250 ou 300 mm de diamètre et d'une jupe géotextile immergée (tirant d'eau) standard de 2.50 ou 5 mètres de haut (possibilité de diamètres de flotteurs et de longueurs de jupe différents sur demande).


Règlementation du stockage des produits dangereux

Afin de prévenir des déversements accidentels des produits dangereux stockés en bidons, fûts, cubitainers ... et de protéger l'environnement et les personnent qui les manipulent, l'arrêté du 2 février 1998 « relatif aux prélèvements et à la consommation d'eau ainsi qu'aux émissions de toute nature des installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation », impose leur stockage sur bac de rétention.

1) Capacité de rétention
Selon l'article ci-dessus, « tout stockage d'un liquide susceptible de créer une pollution des eaux ou des sols est associé à une capacité de rétention dont le volume est au moins égal à la plus grande des valeurs suivantes :
- 100 % de la capacité du plus grand réservoir (ex : pour le stockage d'un fût de 220 litres, il vous faudra un bac de rétention de 220 litres).
- 50 % de la capacité totale des réservoirs associés (ex : pour le stockage de 2 fûts de 220 litres, soit au total 440 litres, il vous faudra un bac de rétention de 220 litres).
Cette disposition n'est pas applicable aux besoins de traitement des eaux résiduaires.

2) Résistance chimique
« - la capacité de rétention est étanche aux produits qu'elle pourrait contenir et résiste à l'action physique et chimique des fluides
- Le dispositif d'obturation doit être maintenu fermé. L'étanchéité du (ou des) réservoir(s) associé(s) doit pouvoir être contrôlée à tout moment
- Les produits récupérés en cas d'accident ne peuvent être rejetés que dans des conditions conformes au présent arrêté ou sont éliminés comme les déchets
- Les réservoirs ou récipients contenant des produits incompatibles ne sont pas associés à une même rétention. »

Source :
- Legifrance.com, 02/02/1998, Arrêté relatif aux prélèvements et à la consommation d'eau ainsi qu'aux émissions de toute nature des installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation


© DIFOPE - www.difope.fr - Fournitures pour la protection de l'environnement
DIFOPE - Rue de la Clyde - ZA Porte Estuaire - 44750 CAMPBON - Tel : 02.40.06.05.77 - Fax : 02.14.00.00.24 - contact@difope.fr

Accueil | Présentation | Choisir Difope | Catalogue complet | Sourcing Achats | Nos catalogues | Actualités | Contact | Mentions légales